Les commandes passées après le 17/07 seront expédiées le 28/08 • All orders made after 7.17 will be shipped from 8.28

RENCONTRE-SIGNATURE / BOOK SIGNING MIHO KAJIOKA

RENCONTRE-SIGNATURE / BOOK SIGNING MIHO KAJIOKA
Memories of Future (Portfolio) & So it goes, so it goes, so it goes (Book)
Samedi 9 décembre, 17h-19h

We have the pleasure to welcome Miho Kajioka for the signing of her book So it goes, so it goes, so it goes and Memories of Future, her portfolio published by Benrido. 

----
Nous sommes heureuses d'accueillir Miho Kajioka pour la signature de son livre So it goes, so it goes, so it goes et Memories of Future, son portfolio publié par Benrido.


Memories of Future
Published by Benrido, 2023
Portfolio of 6 collotypes, black and white

Miho Kajioka creates her works based on snapshots. She carries her camera everywhere and intuitively shoots whatever she finds interesting. She creates her poetic images through her meticulous darkroom work. Kajioka considers herself more of a painter than a photographer, but her first collotype portfolio, “memories of future,” centers around the theme of “Girls” and the ephemeral and mysterious sepia image emerges as if tracing a memory. Miho Kajioka Born in Okayama Prefecture in 1973. After studying fine art at the San Francisco Art Institute, she studied painting and photography in Montreal, Canada. After returning to Japan, she got a job as a journalist in Tokyo, and resumed her art activities after the Great East Japan Earthquake. Currently based in Paris, she exhibits and publishes her works mainly in Europe. Her book So it goes (2019) won the Nadar Prize, which is awarded to the best work among her photo books published in France throughout the year, becoming the first Japanese to receive the award.

----

Miho Kajioka crée ses œuvres à partir d'instantanés. Elle emporte son appareil photo partout et photographie intuitivement tout ce qu'elle trouve intéressant. Elle crée ses images poétiques grâce à un travail méticuleux en chambre noire. Kajioka se considère plus comme une peintre que comme une photographe, mais son premier portfolio de collotypes, "memories of future", est centré sur le thème des "filles" et l'image sépia éphémère et mystérieuse émerge comme si elle retraçait un souvenir. Miho Kajioka Née dans la préfecture d'Okayama en 1973. Après avoir étudié les beaux-arts au San Francisco Art Institute, elle a étudié la peinture et la photographie à Montréal, au Canada. De retour au Japon, elle travaille comme journaliste à Tokyo et reprend ses activités artistiques après le grand tremblement de terre de l'Est du Japon. Actuellement basée à Paris, elle expose et publie ses œuvres principalement en Europe. Son livre so it goes (2019) a remporté le prix Nadar, qui récompense le meilleur ouvrage parmi ses livres photos publiés en France tout au long de l'année, devenant ainsi la première Japonaise à recevoir ce prix.
 

----

So it goes, so it goes, so it goes
Published by the(M) éditions & IBASHO, 2023

This new book is a revised and expanded edition of so it goes, so it goes, itself a revised and expanded edition of the 2019 Nadar Prize-winning book so it goes. This edition has a new cover, an almost entirely new series of images, and reveals some of the artist's colour images. In this book, Miho Kajioka presents work relating to the concepts of time, memory and place. As in her previous works, the series reveals intuitive images of fragments of her daily life at different times. Miho Kajioka first became interested in this subject when she read Kurt Vonnegut's novel Slaughterhouse-five. Miho Kajioka is fascinated by chronology and the meaning of events. In her view, photography captures moments and freezes them; displaying impressions is like playing with the sense of time and getting lost in this chronology.

----

Ce nouveau livre est une édition revue et augmentée du livre so it goes, so it goes, lui même édition revue et augmentée du livre so it goes primé par le Prix Nadar en 2019. Cette édition est dotée d'une nouvelle couverture, d'une série d'images presque intégralement renouvelée, et révèle quelques images en couleur de l'artiste. Dans ce livre, Miho Kajioka présente un travail relatif aux concepts de temps, de mémoire et de lieu. Comme dans ses œuvres précédentes, la série révèle des images intuitives de fragments de son quotidien, à différentes époques. C’est en lisant le roman de Kurt Vonnegut,
Slaughterhouse-five, que la photographe s’est véritablement intéressée à ce sujet. Miho Kajioka est fascinée par la chronologie et le sens des événements. Selon elle, la photographie capture des moments et les fige ; afficher des impressions, c'est comme jouer avec le sens du temps et se perdre dans cette chronologie.