AGAKE MASAHITO - NAMEKUJI SOSHI GAIDEN
AGAKE MASAHITO - NAMEKUJI SOSHI GAIDEN
AGAKE MASAHITO - NAMEKUJI SOSHI GAIDEN
AGAKE MASAHITO - NAMEKUJI SOSHI GAIDEN
AGAKE MASAHITO - NAMEKUJI SOSHI GAIDEN
AGAKE MASAHITO - NAMEKUJI SOSHI GAIDEN
AGAKE MASAHITO - NAMEKUJI SOSHI GAIDEN

AGAKE MASAHITO - NAMEKUJI SOSHI GAIDEN

通常価格
€35,00
セール価格
€35,00
単価
あたり 
税込

AGAKE MASAHITO
NAMEKUJI SOSHI GAIDEN

Published by Sokyu-Sha, 2014
Book Size 30,5 x 23 cm
Pages 98 pages, 89 images
Hardcover
Limited Edition of 600

"Fair weather. First wintry cold of the year. At four P.M., to the Western books section of the Mistukoshi, then on to Asakusa and by bus to Hirai Station. Upon crossing the bridge in dim lamp-light, viewed the rising full moon reflected in the brimming waters of the river. Through an unfamiliar area, it must be the Nakagawa River. From the station to Komastugawa is a narrow street with shops lit brightly by lanterns and geisha coming and going. It is similar to the lively outskirts of Gotanda and Ikebukuro. Returned to Askakusa Park, and dined in Nakanishi."

The above is an excerpt from Nagai Kafu's diary "Danchotei Nichijo," Kafu was one who took pleasure and indulged in purposeless strolls throughout his life. Likewise, within his sincere approach to life, at times Agake wishes to revel in purposelessness, and this might be what takes form in his photographs.At some point in life everyone will stop to wonder, perhaps with a sense of loss, what they are doing, what they are living for, what is the meaning of this world we live in . The image of one walking on, aimlessly, is indeed soemthing like a slug. Agake, as a self-reliant and independent photographer, probably reached this current stage without being greatly conscious of it. It is a photography book which, in my opinion, is remarkably singular.
Publisher's Statement.
--
"Beau temps. Premier froid hivernal de l'année. À quatre heures de l'après-midi, je me suis rendu à la section des livres occidentaux de la Mistukoshi, puis à Asakusa et en bus à la station Hirai. En traversant le pont à la lumière tamisée des lampes, j'ai vu la pleine lune montante se refléter dans les eaux bouillonnantes de la rivière. Dans une zone inconnue, il doit s'agir de la rivière Nakagawa. De la gare à Komastugawa, il y a une rue étroite avec des boutiques éclairées par des lanternes et des geishas qui vont et viennent. Cela ressemble aux banlieues animées de Gotanda et d'Ikebukuro. Retour au parc Askakusa, et dîner à Nakanishi."

Ce qui précède est un extrait du journal intime de Nagai Kafu "Danchotei Nichijo". Kafu était un homme qui prenait du plaisir et se livrait à des promenades sans but tout au long de sa vie. De même, dans son approche sincère de la vie, Agake souhaite parfois se délecter de l'absence de but, et c'est peut-être ce qui prend forme dans ses photographies. À un moment donné dans la vie, chacun s'arrête pour se demander, peut-être avec un sentiment de perte, ce qu'il fait, ce pour quoi il vit, quel est le sens du monde dans lequel nous vivons. L'image de quelqu'un qui marche, sans but, ressemble en effet à une limace. Agake, en tant que photographe autonome et indépendant, a probablement atteint ce stade actuel sans en être vraiment conscient. C'est un livre de photographie qui, à mon avis, est remarquablement singulier.
Texte de l'éditeur.