DAIDO MORIYAMA - RANDOM WALK (SIGNED)
DAIDO MORIYAMA - RANDOM WALK (SIGNED)
DAIDO MORIYAMA - RANDOM WALK (SIGNED)
DAIDO MORIYAMA - RANDOM WALK (SIGNED)
DAIDO MORIYAMA - RANDOM WALK (SIGNED)
DAIDO MORIYAMA - RANDOM WALK (SIGNED)

DAIDO MORIYAMA - RANDOM WALK (SIGNED)

通常価格
€90,00
セール価格
€90,00
単価
あたり 
税込

DAIDO MORIYAMA
RANDOM WALK

Published by Ibasho and The (M) edition, 2021
Book size 24 x 12 cm
Pages 72 pages, 80 B&W Polaroid stickers, 40 Colour Polaroid stickers
hardcover in cardboard box
Limited edition of 1000 numbered and signed copies
Text by Daido Moriyama in Japanese and English
 

With this latest book by Daido Moriyama everyone can create their own ‘random walk’ through the streets that Daido Moriyama roamed, by sticking the 80 B&W and 40 colour Polaroids images into the book in an order that can be decided individually.
 
“Basically, I am in love with black and white photography. If you are wondering why, I may say that there is something ‘dreamy’ about black and white, and that I appreciate its ‘symbolically abstract’ quality.
Anyway, in the end I think it all comes down to the fact that the things depicted in a black and white photograph simply generate the image and impact of an ‘alien’ scenery of sorts.
In other worlds, both my self and other people who look at black and white photographs don’t see only the concrete events they depict, but in my view these pictures hit us right from the start with their transferred ‘extraordinariness’, instantly stimulate our imaginative understanding of the imagery purified into shades of black and white, and let us experience a different reality through the encounter with the ‘alien world’. This is at least about what attracts me so much about black and white photography.
On the other hand, if you ask me why I take color photographs, especially color Polaroids, I think it is probably because they allow me to directly experience the essence of photography, which is to make copies of the real world. Paradoxically that overly real world captured by color Polaroids takes me to an ‘alien world’.
After all, it seems like when I walk the streets, I am looking for somewhere other than here, in other words, I probably release the shutter only when I feel I have found the entrance to that ‘alien world’.” - Daido Moriyama

----

Avec ce dernier livre de Daido Moriyama, chacun peut créer sa propre « promenade au hasard » dans les rues que Daido Moriyama parcourait, en collant les 80 images Polaroids N&B et 40 couleurs dans le livre dans un ordre qui peut être décidé individuellement.
 
« Fondamentalement, je suis amoureux de la photographie en noir et blanc. Si vous vous demandez pourquoi, je peux dire qu'il y a quelque chose de "rêveur" dans le noir et blanc, et que j'apprécie sa qualité "symboliquement abstraite". Quoi qu'il en soit, en fin de compte, je pense que tout se résume au fait que les choses représentées sur une photographie en noir et blanc génèrent simplement l'image et l'impact d'une sorte de paysage «étranger».
Dans d'autres mondes, moi-même et les autres personnes qui regardent des photographies en noir et blanc ne voient pas seulement les événements concrets qu'elles représentent, mais à mon avis, ces images nous frappent dès le début avec leur « extraordinaire » transférée, stimulent instantanément notre compréhension imaginative de l'imagerie purifiée en nuances de noir et blanc, et laissez-nous expérimenter une réalité différente à travers la rencontre avec le «monde étranger». C'est du moins ce qui m'attire tant dans la photographie en noir et blanc.
Par contre, si vous me demandez pourquoi je prends des photographies en couleur, notamment des Polaroids couleur, je pense que c'est probablement parce qu'elles me permettent de ressentir directement l'essence de la photographie, qui est de faire des copies du monde réel. Paradoxalement, ce monde trop réel capturé par les polaroïds couleur m'emmène dans un «monde extraterrestre».
Après tout, j'ai l'impression que lorsque je marche dans les rues, je cherche un autre endroit qu'ici, en d'autres termes, je ne déclenche probablement l'obturateur que lorsque j'ai l'impression d'avoir trouvé l'entrée de ce "monde extraterrestre". -Daido Moriyama