GREG GIRARD - JAL 76 88
GREG GIRARD - JAL 76 88
GREG GIRARD - JAL 76 88
GREG GIRARD - JAL 76 88
GREG GIRARD - JAL 76 88
GREG GIRARD - JAL 76 88
GREG GIRARD - JAL 76 88

GREG GIRARD - JAL 76 88

通常価格
売り切れ
セール価格
€55,00
単価
あたり 
税込

GREG GIRARD
JAL 76 88

Published Kominek books, 2022
Book size 20,8 x 27,5 cm
Pages 256
Softcover
ISBN 978-3-9819824-8-0

"When I first arrived in Tokyo in April, 1976 the plan was to spend a few days and then continue on to SE Asia. I decided to stow my luggage at the airport that first night so I could just wander around. I had no idea where I was going to stay. I took the monorail from Haneda airport into the city and then rode the circle of the Yamanote line around Tokyo. When I arrived at Shinjuku I got off the train. It seemed the brightest, noisiest and most crowded part of town. I spent the night wandering around Shinjuku and nearby neighborhoods and by morning I knew I wanted to stay. It’s perhaps worth pointing out that in 1976 there was nothing to prepare a first-time visitor for Tokyo. “BladeRunner-esque” had yet to enter the language. At the time the notion that the future had arrived, and was alive and well in an Asian city, was simply not known. And so, to stumble across it was thrilling and eye-opening.“

- Artist's statement

----

"Quand je suis arrivé à Tokyo en avril 1976, le plan était de passer quelques jours, puis de continuer vers l'Asie du Sud-Est. J'ai décidé de ranger mes bagages à l'aéroport cette première nuit afin de pouvoir me promener. Je n'avais aucune idée où j'allais rester. J'ai pris le monorail de l'aéroport de Haneda dans la ville, puis j'ai parcouru le cercle de la ligne Yamanote autour de Tokyo. Quand je suis arrivé à Shinjuku, je suis descendu du train. Cela semblait la partie la plus lumineuse, la plus bruyante et la plus fréquentée de la ville. J'ai passé la nuit à errer dans Shinjuku et les quartiers voisins et le matin, je savais que je voulais rester. Il vaut peut-être la peine de souligner qu'en 1976, il n'y avait rien pour préparer un visiteur pour la première fois à Tokyo. "BladeRunner-esque" avait pas encore entrer dans la langue. À l'époque, l'idée que l'avenir était arrivé et qu'il était bel et bien vivant dans une ville asiatique n'était tout simplement pas connue. Et donc, tomber dessus était passionnant et révélateur. "

- Texte de l'artiste