Nous sommes fermés jusqu'au 05.09.2024. Toute commande sera expédiée à partir 28/08. Bon été ! • We are closed until Sept. 5th. All orders will be shipped from Aug. 28th. Have a nice summer!

HITOMI WATANABE - 1968-1969―Behind the Blockade
HITOMI WATANABE - 1968-1969―Behind the Blockade
HITOMI WATANABE - 1968-1969―Behind the Blockade
HITOMI WATANABE - 1968-1969―Behind the Blockade

HITOMI WATANABE - 1968-1969―Behind the Blockade

Regular price
€45,00
Sale price
€45,00
Unit price
per 
Tax included.

HITOMI WATANABE
1968-1969―Behind the Blockade

Published by Zen Photo Gallery, 2015
Book Size 25.7 x 17.8 cm
Pages 48 pages
38 images
Softcover
Language Japanese, English
Limited Edition 500

Hitomi Watanabe’s Tokyo University 1968-1968 – Behind the Blockade documents the student protests held at Tokyo University in 1968-1969. From clashes with riot police to student discussions, the photographs vividly capture life within the University walls where routine and riot were played out behind the backdrop of the international anti-war movement.

1968 was a year of instability – with the prolonged Vietnam war, student protests in Paris, repression of Czechoslovakia by those countries which were shaken by the “Prague Spring”. America saw the assassinations of Martin Luther King and Robert Kennedy. On the other hand, the Apollo mission landed on the moon the following year.

1968 was also the year I began photography. I wandered around downtown Shinjuku with a camera, capturing people and whatever caught my attention. One night, I came across a crowd causing great turmoil in Shinjuku. I learned that it was an international anti-war protest. Before that, the Vietnam War had seemed to me merely information transmitted from the media, but I felt its reality after joining the protest. As the Riot Police searchlight lit up students’ helmets in the heaving crowd, their silhouettes would shiver violently. Student Power in Japan became a powerful tide fighting against society.

Around that time, I stepped foot into Tokyo University’s Hongo Campus for the first time, and met Yoshitaka Yamamoto, who was then representative of Todai Zen-kyoto. He inspired me. It was he who made me so determined to document the Todai protests. Inside the barricades actually was an open space, into which non-local students, the general public and even high school students could go.

Forty-seven years have now passed since then, and some memories are dimming – but film creates new memory. The spirit of Zen-kyoto is brought back to life.

----------

Tokyo University 1968-1968―Behind the Blockade de Hitomi Watanabe documente les manifestations étudiantes tenues à l’université de Tokyo en 1968-1969. Des affrontements avec la police anti-émeute aux discussions avec les étudiants, les photographies capturent de manière vivante la vie dans les murs de l'Université où la routine et l'émeute se déroulaient dans le contexte du mouvement international anti-guerre.

1968 a été une année d'instabilité - avec la guerre du Vietnam prolongée, les manifestations étudiantes à Paris, la répression de la Tchécoslovaquie par les pays secoués par le «Printemps de Prague». L'Amérique a vu les assassinats de Martin Luther King et de Robert Kennedy. En revanche, la mission Apollo a atterri sur la lune l'année suivante.

1968 a aussi été l'année où j'ai commencé la photographie. Je me suis promené dans le centre-ville de Shinjuku avec une caméra, capturant des gens et tout ce qui a attiré mon attention. Un soir, je suis tombé sur une foule provoquant une grande agitation à Shinjuku. J'ai appris que c'était une manifestation internationale contre la guerre. Avant cela, la guerre du Vietnam m'avait semblé simplement une information transmise par les médias, mais j'ai ressenti sa réalité après avoir rejoint la manifestation. Alors que le projecteur de la police anti-émeute éclairait les casques des étudiants dans la foule houleuse, leurs silhouettes tremblaient violemment. Le pouvoir étudiant au Japon est devenu une puissante vague de lutte contre la société.

À cette époque, je suis entré pour la première fois dans le campus de Hongo de l’université de Tokyo et ai rencontré Yoshitaka Yamamoto, qui était alors représentant de Todai Zen-kyoto. Il m'a inspiré. C'est lui qui m'a rendu si déterminé à documenter les manifestations de Todai. À l'intérieur des barricades se trouvait en fait un espace ouvert, dans lequel les étudiants non locaux, le grand public et même les lycéens pouvaient aller.

Quarante-sept ans se sont maintenant écoulés depuis, et certains souvenirs s'estompent - mais le film crée une nouvelle mémoire. L'esprit Zen-kyoto est ramené à la vie.