RUTH KAPLAN - BATHERS
RUTH KAPLAN - BATHERS
RUTH KAPLAN - BATHERS
RUTH KAPLAN - BATHERS
RUTH KAPLAN - BATHERS

RUTH KAPLAN - BATHERS

Regular price
€54,00
Sale price
€54,00
Unit price
per 
Tax included.

RUTH KAPLAN
BATHERS 

Published by Damiani, 2017
Book size 25,5 x 31 cm 
Pages 112 + 70 illustration 
Hardcover 
Language English 

'Bathers' explores the social theater of communal bathing, a ritual that is both private and public.

Ruth Kaplan’s journey began in the nudist hot springs of California in 1991. By participating in the baths, Kaplan gradually became accepted, and was able to make photographs of her fellow bathers, occupying the dual role of voyeur and participant. From California she then traveled to Eastern Europe, seeking a more traditional form of the practice in the spa towns of the Czech Republic, Slovakia, Poland, Hungary, and Romania. The unique display of individual body types and ages became a component of the work, as did the decaying architecture of the interiors. She then traveled to higher-tech spas in Germany, France, Italy, and Denmark, completing the series in 2002 in Moroccan hamams and Icelandic hot springs.

Hedonism, decadence, sensuality, innocence, and social bonding were some of the underlying themes that emerged, but what drew Kaplan to the baths was the powerful physicality, the way in which people manifested themselves through their bodies, and the psychological presence they evoked. The waters became a backdrop to this exploration. With the migration from analog to digital that took hold during the 1990s, and escalating concerns surrounding individual privacy, these photographs have come to stand as a unique document of a subject difficult to photograph at the best of times, but nearly impossible to achieve currently without staging them. Along with the bizarre juxtapositions of body and place that sometimes occurred, these images reveal and celebrate the experience of immersion into water—physicality and transcendence.
Editor's statement 

---
«Bathers» explore le théâtre social des bains collectifs, un rituel à la fois privé et public.

Le voyage de Ruth Kaplan a commencé dans les sources thermales nudistes de Californie en 1991. En participant aux bains, Kaplan s'est peu à peu acceptée et a pu faire des photographies de ses compagnons de bain, occupant le double rôle de voyeur et de participant. De Californie, elle s'est ensuite rendue en Europe de l'Est, à la recherche d'une forme plus traditionnelle de pratique dans les villes thermales de la République tchèque, de la Slovaquie, de la Pologne, de la Hongrie et de la Roumanie. La présentation unique des différents types de corps et de l'âge est devenue une composante du travail, tout comme l'architecture en décomposition des intérieurs. Elle a ensuite voyagé dans des spas de haute technologie en Allemagne, en France, en Italie et au Danemark, complétant la série en 2002 dans des hammams marocains et des sources chaudes islandaises.

L'hédonisme, la décadence, la sensualité, l'innocence et le lien social étaient quelques-uns des thèmes sous-jacents qui ont émergé, mais ce qui a attiré Kaplan vers les bains était la puissante physicalité, la façon dont les gens se manifestaient à travers leur corps et la présence psychologique qu'ils évoquaient. Les eaux sont devenues la toile de fond de cette exploration. Avec la migration de l'analogique au numérique qui s'est installée au cours des années 1990 et les préoccupations croissantes concernant la vie privée individuelle, ces photographies sont devenues un document unique d'un sujet difficile à photographier dans le meilleur des cas, mais presque impossible à réaliser actuellement sans les mettre en scène. Parallèlement aux juxtapositions bizarres du corps et du lieu qui se produisaient parfois, ces images révèlent et célèbrent l'expérience de l'immersion dans l'eau - physicalité et transcendance.
Ecrits de éditeur